armure


armure

armure [ armyr ] n. f.
XIIe armeüre; lat. armatura; de armare armer
I
1Anciennt Ensemble des défenses qui protégeaient le corps des soldats. bouclier, 1. écu, cotte, cuirasse. Spécialt Harnais composé d'un assemblage de plaques (à la différence du harnais de mailles) que revêtait l'homme d'armes. Armure de guerre, de joute. Armure de tête. casque, heaume. Armure de parade. Armure du cou et des épaules ( camail, hausse-col) . Armure de corps ou corps d'armure ( cotte, haubert) . Gant, brassard, jambière, cuissard, pied d'armure. Les preux « Dorment couchés dans leur armure » (Hugo).
« une armure de cheval, avec le chanfrein à vue, la muserolle, la barde de crinière et la barde de poitrail, la tonnelle et le garde-queue » (France). aussi caparaçon.
2Fig. Ce qui couvre, défend, protège comme une armure. 1. défense, protection. « La belle expression est [...] une parure et une armure » (Hugo).
IIFig.
1(1668) Phys. Armure de l'aimant. armature.
2(1751) Techn. Mode d'entrecroisement des fils de chaîne et de trame. tissage, tissu. Principales armures (armures de base : satin, sergé, toile, et armures dérivées). Armure toile.
3Mus. Armure (de clé). armature (3o).
4Électrotechn. Enveloppe métallique destinée à protéger un câble électrique ( armeuse).

armure nom féminin (latin armatura, ensemble des armes) Ensemble des armes défensives qui protègent le corps et les membres, comme le casque, la cuirasse, etc. Littéraire. Moyen de protection : Une armure d'indifférence. Électricité Enveloppe métallique destinée à protéger un câble électrique. Musique Synonyme de armature. Textiles Mode d'entrecroisement des fils de chaîne et de trame constituant un tissu. Zoologie Ensemble des pièces protectrices recouvrant le corps d'un animal. ● armure (expressions) nom féminin (latin armatura, ensemble des armes) Armure à l'antique, au XVIe s., harnois de parements qui rappelaient les armes de l'Antiquité classique. Armure à tonne, armure du XVIe s., dont la braconnière formait un jupon de fer évasé, descendant presque jusqu'aux genoux. ● armure (synonymes) nom féminin (latin armatura, ensemble des armes) Littéraire. Moyen de protection
Synonymes :
Zoologie. Ensemble des pièces protectrices recouvrant le corps d'un animal.
Synonymes :
Synonymes :
- Musique. armature

armure
n. f.
d1./d Ensemble des défenses (de métal, de tissu, de cuir, de vannerie) protégeant le corps des hommes d'armes.
|| Par anal. Défenses naturelles de certains animaux (piquants, carapace).
d2./d Fig. Ce qui protège. Une armure de mépris.
d3./d TECH Mode d'entrecroisement de la chaîne et de la trame d'un tissu.
d4./d MUS Syn. armature.

⇒ARMURE, subst. fém.
A.— Ensemble des pièces d'armes défensives qui protège le corps des combattants des coups portés par l'adversaire. Armure complète, légère, pesante :
1. De la droite le sourd [Quasimodo] lui détachait l'une après l'autre, en silence, avec une lenteur sinistre, toutes les pièces de son armure, l'épée, les poignards, le casque, la cuirasse, les brassards.
HUGO, Notre-Dame de Paris, 1832, p. 482.
2. ISOTTA, la tête sur la poitrine de Malatesta. — Alors, si c'est de moi que vient tout le mal, laissez-moi sur votre poitrine me reposer d'être ce que je suis, comme lorsque je mettais ma joue sur votre armure au retour de la bataille, et que je sentais votre cœur frapper contre l'armure de fer et d'or, à croire qu'elle était une armure de papier.
MONTHERLANT, Malatesta, 1946, IV, 7, p. 524.
En partic. Au Moyen Âge, harnois composé de plaques de fer forgé dont se garantissait l'homme d'armes. Anton. barde, harnois du cheval de guerre.
Le défaut de l'armure ou défaut de la cuirasse. Point de jonction de deux pièces de l'armure, endroit vulnérable du combattant (infra B) :
3. ... il [le roi] se débattait comme un cheval que les dogues tiennent aux oreilles,
Criant d'une voix épouvantable et traînant çà et là sa prison vivante avec les reins!
Un qui tenait son épée à deux mains,
Cherchait le défaut de l'armure, comme un cuisinier qui ouvre un crabe avec la pointe de son couteau.
CLAUDEL, Tête d'or, 2e version, 1901, p. 276.
P. ext. Armes naturelles d'un animal :
4. Il y en avait beaucoup, en effet [des perches] : menues et larges, presque rondes, des médailles d'émaux chatoyants, orange et soufre, vert et bleu. Le garde en ramassa quelques-unes, qui tout de suite hérissèrent l'armure épineuse de leurs reins.
GENEVOIX, Raboliot, 1925, p. 17.
B.— P. métaph. et au fig. Protection morale, moyen de défense et de sauvegarde :
5. ... pour l'homme de bien, le sentiment de son innocence est comme une armure solide, ou comme un compagnon fidèle dont la présence le rassure au milieu des dangers.
OZANAM, Essai sur la philos. de Dante, 1838, p. 146.
6. J'ai vu mourir un saint, moi qui vous parle, et ce n'est pas ce qu'on imagine, cela ne ressemble pas à ce qu'on lit dans les livres; il faut tenir ferme là-devant : on sent craquer l'armure de l'âme. Alors, j'ai compris ce qu'était le péché...
BERNANOS, La Joie, 1929, p. 671.
Le défaut de l'armure. Endroit vulnérable par où l'on peut atteindre une personne. Synon. usuel le défaut de la cuirasse :
7. ... jaloux de Dante, comme de tout l'univers, très fin lettré d'ailleurs, il [Choulette] crut trouver le défaut de l'armure et frappa : — Je soupçonne, dit-il, que la jeune sœur des anges n'a jamais vécu que dans l'imagination sèche de l'altissime poète.
A. FRANCE, Le Lys rouge, 1894, p. 173.
C.— Emplois spéc.
AGRIC. Dispositif adapté à la faux et destiné à rassembler ce que coupe le faucheur.
ARBOR. ,,Appareil dont on entoure les jeunes arbres pour les protéger.`` (Forest. 1946).
ÉLECTR. ,,Enveloppe métallique protectrice d'un câble électrique, constituée soit par des feuillards, soit par des fils d'acier enroulés en hélice ou formant une tresse.`` (SIZ. 1968).
MAR. ,,Troisième pièce qui s'endente ou s'écarve sur mâts, vergues et le milieu d'un bau pour compléter sa dimension avec les deux autres, avant d'être placé sous les ponts d'un vaisseau.`` (WILL. 1831).
MUS. Synon. armature.
PÊCHE. Bas de ligne renforcé destiné à la pêche des poissons carnassiers.
PHYS. Armure de l'aimant. Lames de fer associées à un aimant qui en s'aimantant elles-mêmes en accroissent la force tout en la protégeant.
TISS. Par analogie avec l'aspect de l'armure dû à l'entrelacement des fils de métal, ,,nom d'une sorte de tissu de laine ou de soie, d'une texture pointillée`` (Mots rares 1965) et ,,Disposition des lisses d'un métier; disposition des fils d'une étoffe résultant de la disposition des lisses du métier.`` (Mots rares1965) :
8. Comme beaucoup, je me contentais de la notion de chaîne et de trame, et je me croyais quitte ainsi avec la structure des étoffes; j'ignorais en un mot ce qu'est véritablement une « armure » de tissu.
LHOTE, Peint. d'abord, 1942, p. 69.
PRONONC. ET ORTH. :[]. FÉR. Crit. t. 1 1787 écrit le mot avec un accent circonflexe, armûre, pour souligner la durée de la finale.
ÉTYMOL. ET HIST. — 1. 1155 « ensemble des armes de défense qui protègent le combattant » (WACE, Brut, éd. Arnold, 4943 : Ensemble od les Bretuns parlout. Tus les deceveit l'armeüre, E il seveit lur parleüre); 2. emploi techn. a) 1704 phys. (Trév. : Armure, se dit aussi, en parlant de la pierre d'aiman, de deux morceaux de fer qu'on met aux poles de cette pierre, il qu'on lie bien ferme avec une petite ceinture de metal. Cette armure augmente très-considerablement la vertu de l'aiman); b) 1751 tiss. (Encyclop.).
Empr. au lat. armatura « ensemble des armes, armure du soldat », CÉSAR, Gall., 5, 16, 1 ds TLL s.v., 604, 72; 2 p. anal. avec 1.
STAT. — Fréq. abs. littér. :623. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 1 200, b) 1 071; XXe s. : a) 614, b) 680.
BBG. — BACH.-DEZ. 1882. — BAUDR. Chasses 1834. — BOUILLET 1859. — BURN. 1970. — CHESN. 1857. — CRIQUI 1967 →. — FRANCE 1907. — Encyclop. méthod. Mécan. t. 1 1782. — JAL 1848. — LACR. 1963. — LELOIR 1961. — LEP. 1948. — LITTRÉ-ROBIN 1865. — Mots rares 1965. — NOËL 1968. — NYSTEN 1824. — PISSOT 1803. — POPE 1961 [1952], § 251, 269. — PRIVAT-FOC. 1870. — ROUGNON 1935. — SIZ. 1968. — WILL. 1831.

armure [aʀmyʀ] n. f.
ÉTYM. 1155, armeüre; lat. armatura; de armare. → Armer.
———
I
1 Anciennt. Ensemble des armes défensives qui protégeaient le corps de certains soldats. Arme, bouclier, écu, targe; cotte, cuirasse; cataphracte.Spécialt. Harnois, composé d'un assemblage de plaques de fer forgé ( Plates), que revêtait l'homme d'armes au moyen âge (par oppos. au harnois de mailles Adoubement). || Armure de guerre. || Armure de joute. || Armure de parade. || Armure complète du chevalier. Panoplie. || Armure à tonne. || Armures antiques, orientales.
Spécialt (armures occidentales, du moyen âge aux temps modernes). || Parties, pièces de l'armure. || Armure de tête : Armet, barbute, bassinet, bicoquet, bourguignote, cabasset, calotte, capeline, casque, cervelière, chapeau, coiffe, couvre-nuque, crête, gorgerin, heaume, mentonnière, mézail, morion, nasal, oreillon, salade, secrète, ventail, visière, vue. || Armure du cou et des épaules : Bavière, camail, colletin, épaulière, gousset, hausse-col, spallière. || Armure de corps (ou corps d'armure) : Braconnière, brigandine, broigne, chemise, corselet, cotte, cuirasse, dossière, faucre (ou fautre), gambison, garde-reins, gonne (ou gonnelle), halecret, haubert, haubergeon, jaque, jaseran, pansière, pectoral, plastron, tunique. || Armure du bras : Brassard, canon, cubitière. || Armure de la main : Gant, gantelet, miton. || Armure de la cuisse et de la jambe : Cuissard, cuissot, genouillère, grève, jambière (ou jambart), tassette. || Armure du pied : Poulaine, soleret. || Articulations de l'armure : Rondelle.
1 Clair est le jour et beau le soleil : pas une armure qui toute ne flamboie.
J. Bédier, la Chanson de Roland, 79, p. 79.
2 Les preux, sourds au vent qui murmure,
Dorment couchés dans leur armure,
Comme la veille d'un combat.
Hugo, Odes, II, 3.
3 Rien d'humain ne battait sous ton épaisse armure.
Lamartine, Nouvelles méditations, « Bonaparte ».
Armure du cheval. Barde, caparaçon, cervicale, chanfrein, flançois, garde-queue, muserolle, têtière, tonnelle.
4 (…) une armure de cheval, avec le chanfrein à vue, la muserolle, la barde de crinière et la barde de poitrail, la tonnelle et le garde-queue.
France, l'Anneau d'améthyste, p. 62.
Spécialt. Armure conservée et présentée comme objet d'art. || Musée des armures. || Collection d'armures.Armure complète d'homme d'arme, conservée à titre décoratif.
REM. Le sens concret (sens 1) ne s'emploie plus.
4.1 Mais il tombe et l'on trouve au défaut de l'armure
Tout le fer d'une lance encore dans la blessure.
P. Dormont de Belloy, Gaston et Bayard, IV, 2.
2 Par ext. Défenses naturelles d'un animal. Carapace, défense.
3 Fig. Ce qui couvre, défend, protège comme une armure. Défense, protection.
5 Il n'a pas besoin d'armer cette tête qu'il expose à tant de périls, Dieu lui est une armure plus assurée : les coups semblent perdre leur force en l'approchant, et laisser seulement sur lui des marques de son courage et de la protection du ciel.
Bossuet, Oraison funèbre du prince de Condé.
6 La belle expression embellit la belle pensée et la conserve; c'est tout à la fois une parure et une armure.
Hugo, Littérature et Philosophie mêlées, p. 11.
Le défaut de l'armure. Cuirasse (défaut de la cuirasse).
———
II Fig.
1 Dispositif de protection.
Arbor. Appareil dont on entoure un arbre pour le protéger contre les dégâts causés par l'homme, les animaux, le vent, etc. || Les arbres de l'avenue sont garnis d'armures.
Agric. Dispositif de ramassage adaptable à une faux.
Électr. Enveloppe de protection d'un câble électrique ( Armeuse).
(1719). Phys. || Armure de l'aimant. Armature.
2 Mus. || Armure de la clé. Armature.
3 (1751). Techn. Mode d'entrecroisement des fils de chaîne et de trame. Contexture; étoffe, tissage, tissu; → Piqûreuse, cit. || Principales armures (satin, sergé, uni : armures de base et armures dérivées). || Armure toile. || Tissu d'armure X… Armaturé, armuré.
DÉR. (Du I.) Armurier. — (Du II.) Armuré.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • armure — ARMURE. s. f. Les armes défensives qui couvrent et joignent le corps, comme la cuirasse, le casque, etc. Armure légère. Armure pesante. Armure complète.Armure, se dit aussi Des plaques de fer qu on attache à un aimant, et qui en augmentent la… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Armüre — (franz.), seidenes Gewebe, dessen kleines Muster durch die Bindung, namentlich durch geschmückte Köper, hervorgebracht wird (s. Abbild.), mit 55 doppelten Kettenfäden u. 55 doppelten Schußfäden auf 1 cm. Auch kleingemusterter wollener… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • armure — Armure. s. f. Les armes deffensives qui couvrent & joignent le corps, comme la cuirasse, le casque, les cuissards &c. Armûre legere. armûre pesante. armûre complete …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Armure — Ar mure, n. [F. See {Armor}.] 1. Armor. [Obs.] Chaucer. [1913 Webster] 2. A variety of twilled fabric ribbed on the surface. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Armüre — (frz.), Webzettel, die zur Vorrichtung eines Schaftwebstuhls übliche schematische Darstellung der Geschirreinrichtung. – A. heißen auch kleingemusterte Gewebe, deren Herstellung ohne Jacquardgetriebe möglich ist …   Kleines Konversations-Lexikon

  • armure — Armure, Armatura, Armatus, huius armatus …   Thresor de la langue françoyse

  • armure — [är′myoor] n. [Fr, ARMOR] a woven fabric with a small pebbled pattern …   English World dictionary

  • armure — (ar mu r ) s. f. 1°   L ensemble des armes, et surtout des armes défensives qui couvrent le corps. Armure légère, pesante. Les pièces d une armure. •   L armure que Narbas apporta de ces lieux, VOLT. Mérope, II, 5. •   Rien d humain ne battait… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Armure — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Armure », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Dans le domaine militaire, une armure est une… …   Wikipédia en Français

  • ARMURE — s. f. Les armes défensives qui garantissent le corps ou les membres des guerriers, comme la cuirasse, le casque, etc. Armure légère. Armure pesante. Armure complète. Les pièces de l armure. Pièce d armure. ARMURE, se dit aussi, en Physique, Des… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)